Au-delà de nos espérances et énorme !

Publié le par front de gauche-reunion

5b-tx-DSC3026.jpg

 

 

Annoncé il y a un an, mais préparé en à peine quinze jours, le seul meeting de l’outre-mer de Jean-Luc Mélenchon organisé dans la cité maritime du Port (La Réunion) a connu un énorme succès. Juste pour se faire une petite idée : rapportée à due proportion, les quelques 3 000 personnes présentes équivalent à 240 000 à La Bastille. En toute honnêteté, notre objectif secret était de 1 500.

 

Tous nos efforts étaient tendus vers cet objectif. 180 000 tracts et 2000 affiches à liquider en moins de dix jours n’est pas sinécure pour une petite organisation. Mais au-delà du nombre, il y a surtout la ferveur et la chaleur dégagée par le flot de rouge des tee-shirts « Qu’ils partagent ou qu’ils dégagent ! » vendus comme des petits pains. Déjà à l’aéroport, un aperçu était donné. Accolades, maloya, collier fleurs, cadeau, pancartes, discours et beaucoup, beaucoup de bousculades.

 

Du côté du Port, le pique-nique, même s’il a un peu souffert de la fermeture de la route du littoral, a bien répondu au challenge de convivialité. Naturellement plus vivant avec l’arrivée du camion et de la sono. Enfin, le défilé au son de chants révolutionnaires des saxo, tuba et autres instruments déverse tout ce petit monde dans le charmant village militant de la halle des manifestations. Une soudaine fourmilière envahit les divers stands : jeux « Chamboulle tout’ », propagande « La Révolution citoyenne », buvette « le triple A », « librairie militante » et « Point info de l’AJFER » cependant que la salle se remplit aux rythmes du maloya de la troupe Kontoner.


A 15h, JL Mélenchon - revenu de son point presse - est accueilli par un public chauffé comme il faut dans la salle désormais bondée. Béatrice Leperlier et Ivan Hoareau ouvrent successivement et sans fausse note le meeting. Le candidat enfin expose enfin, avec le talent que tous lui reconnaissent, les grandes lignes de son programme, un volet sur le potentiel de la mer en sus. Il a, à juste titre, fait observer que, comme en 2005, il y a à La Réunion comme en métropole une telle attente, une telle disponibilité du peuple pour un autre système que l’insurrection est proche.

A nous maintenant, tous autant que nous sommes, la charge de la faire coïncider avec l’élection. Les bonnes volontés sont évidemment les bienvenues, le dispositif est déjà en place et fin prêt. Alors, prenons le pouvoir !

 

 

Jean-Hugues Savigny

 

113583o.jpg   113595o.jpg

 

4034207-6120640-zinfos.jpg    113697o.jpg

 

113705o.jpg

 

Photo www.ipreunion.com et www.zinfos974.com

 


Commenter cet article